Troubles de l’audition : les 5 métiers les plus à risque

Personne âgée souffrant de surdité équipée d'un appareil auditif pour mieux entendre

Surdité, presbyacousie, hyperacousie, acouphènes : il existe différents types de troubles de l’audition. Certains sont liés au vieillissement, d’autres liés à un traumatisme. Certains métiers sont d’ailleurs réputés pour mettre à mal les oreilles de ceux qui les exercent. Il est important de savoir repérer ces risques pour mieux s’en protéger. Cela permet également, si nécessaire, de choisir une solution adaptée lorsque le trouble est installé.

Les musiciens

En 2016, une étude allemande s’est intéressée à la perte de l’audition chez les musiciens à travers une étude scientifique. Au terme de cette étude, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que le risque de développer une perte de l’audition était 4 fois plus élevée chez les musiciens professionnels !

Cela concerne les musiciens qui jouent sur scène ou dans un orchestre, mais également ceux qui jouent en studio. D’ailleurs, même les musiciens amateurs sont exposés à la perde auditive.

Et quand l’audition a perdu de son acuité, il n’y a plus qu’une solution : choisir un appareil auditif adapté à sa situation.

Deux musiciens sur scène lors d'un concert de musique
Source : unsplash.com

Les ouvriers et les garagistes

D’une manière générale, on estime qu’une exposition de 40 heures par semaine à un niveau sonore de 80 dB est acceptable. Mais dans un garage automobile ou sur un site de construction, le niveau sonore est bien souvent supérieur.

À la fin d’une journée de travail, il n’est donc pas rare de ressentir une fatigue intense ainsi que des bourdonnements ou des sifflements dans les oreilles : c’est ce qu’on appelle des acouphènes.

Pour s’en protéger, il convient de porter une protection auditive adaptée. Dans ce cas bien précis, des bouchons d’oreille ne seront pas forcément suffisants. Il faudra alors plutôt opter pour des casques anti-bruit, plus efficaces.

Ouvrir qui utilise des outils bruyants comme une scie circulaire
Source : unsplash.com

Les pompiers et les agriculteurs

Certains véhicules sont également réputés pour leur fort niveau sonore :

  • Sirène de pompier : 110 dB ;
  • Tracteur : 110 dB.

C’est quasiment deux fois plus que le niveau sonore d’une conversation normale, estimé comme « confortable » !

On estime d’ailleurs qu’une exposition quotidienne de plus de 10 secondes à ce niveau sonore entraîne un risque de surdité permanente. Chez les pompiers, il s’agit d’ailleurs de la deuxième source de maladie professionnelle.

Pour les agriculteurs, les constructeurs de machines agricoles ont heureusement fait de gros progrès en ce qui concerne l’insonorisation des cabines des véhicules.

Agriculteur au volant de sa moissonneuse-batteuse
Source : unsplash.com
Top